Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exauce-nous, Bihel et Makyo

Publié le par Arianne

http://www.bedetheque.com/Couvertures/exaucenous01_78177.jpg

Léo ne cesse de répéter à tous ceux qu'il croise : « T'as pas vu celle que j'cherche ? ». Franck, qui erre dans sa vie personnelle - sa récente rupture avec Macha - et professionnelle, décide un jour d'aider son ami dans sa quête sans fin. Mais qui est-elle, celle que Léonard recherche ? Comme Léo ne le sait pas lui-même, lui qui vit dans un monde innocent, Franck se lance dans des recherches qui le mènent dans un passé sombre que tout le monde a voulu oublier. Les histoires familiales sont parfois moins troublantes cachées au fond d'un carton. Mais ce qui étonne le plus Franck, c'est ce don que semble posséder Léo le pur. Se peut-il que  « ça se passe » chaque fois qu'il le dit 

 

http://www.bedemoniaque.be/gallery/albums/album39/Exauce_nous_p1.jpg

Le dessin est superbe - nul doute mesdames que vous succomberez au charme de Franck ! - et les tons oscillants entre bleus et ocres soutiennent le récit avec brio. A l'innocence et la bonté de Léo répondent la violence et l'imbécilité de trafiquants ou d'ignorants qui cherchent des coupables. Beaucoup d'émotion, d'aventure, de suspens et d'amour, bien sûr, et une belle histoire d'amitié multiple : la vie de gens ordinaires qui luttent chaque jour avec leurs mini-drames et quelques événements extraordinaires qui viennent en bouleverser le cours. 

« Ne reste pas à pleurer devant ma tombe, je n'y suis pas. Je n'y dors pas. 

Je suis un millier de vents qui soufflent, 

Je suis le scintillement du diamant sur la neige,

Je suis la lumière du soleil sur le grain mûr,

Je suis la douce pluie d'automne.

Dans le silence feutré de la clarté du matin, je suis l'oiseau au vol rapide.

Ne reste pas à te lamenter sur ma tombe, je n'y suis pas, 

Je ne suis pas mort. »

Commenter cet article