Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et Dieu dans tout ça ?, Marie Desplechin

Publié le par Arianne

Et Dieu dans tout ça ?, Marie Desplechin

Henri, en CM2, a un nouveau terrain de jeu : Dieu.

Il a décidé de s’intéresser à la question et commence par interroger les personnes de son entourage pour mener sa petite enquête. Sauf que la question, apparemment simple, apporte son lot de réponses compliquées et embarrassées : « Dieu n’existe pas, a dit Papa. C’est une invention des riches pour calmer les pauvres », ou encore : « – Dieu, dit-elle, je ne sais pas. D’ailleurs, personne ne peut savoir avec certitude s’il existe ou s’il n’existe pas. Dieu n’est pas scientifique. Certaines personnes sont persuadées qu’il existe. Moi, j’hésite. […] J’étais bien avancé. Je me demande si je ne préfère pas les réponses de papa. Elles ne vont pas très loin, mais on sait à quoi s’en tenir. »

Cet interrogatoire, loin de lui apporter un éclaircissement, soulève donc davantage de questions. Quand il finit par constater que ses prières non plus ne lui apportent pas les effets escomptés, il décide de changer de stratégie.

C’est alors que madame Ablette (la maîtresse, à ne pas confondre avec le poisson !) lui demande de préparer un exposé pour la classe. Heureusement, l’oncle Alfred va lui filer un coup de main et lui offrir par la même occasion une ouverture fascinante sur le monde des religions.

Et Dieu dans tout ça ?, Marie Desplechin

Exercice périlleux que Marie Desplechin réussit parfaitement, abordant avec une apparente simplicité et une grande décontraction un sujet, disons-le franchement, un peu casse-gueule… Sans être ni de parti-pris ni moralisateur, elle parvient avec beaucoup d’humour et d’intelligence à parler de choses compliquées avec naturel.

Une sorte de « Dieu pour les nuls » (et pour les enfants), en somme. Mais en mieux, quand même.

École des Loisirs, coll. « Neuf », à partir de 8-9 ans.

Bien sûr que Dieu existe, m’a-t-elle dit [ma grand-mère] quand je lui ai posé la fameuse question. Et je regrette que ta mère ait perdu la foi.
– Ma mère a perdu son foie ?
Je me suis un peu affolé, je ne savais pas que Dieu avait un pouvoir spécial sur le foie des gens.

Voilà comment j’ai décidé de m’intéresser sérieusement à Dieu. J’aime beaucoup m’occuper à fond d’une idée. L’année dernière, par exemple, je me suis occupé à fond de l’heure qu’il était. Vingt fois par jour, je demandais l’heure précise à tous les gens que je croisais. Je n’étais jamais vraiment sûr de leur réponse. Alors j’insistais : “Oui, mais, dix heures dix ou dix heures onze ?” Je vérifiais sur ma calculette de poche, et il était déjà dix heures douze. J’espionnais la radio pour vérifier les changements. Je remettais sans cesse ma montre à l’heure. Je rendais tout le monde fou autour de moi.
Cette année, je me suis occupé de Dieu. J’ai voulu me faire une idée sur lui, sur son existence, sur ses possibilités. J’étais curieux de savoir si je pouvais gagner un petit bénéfice à le connaître.

Et Dieu dans tout ça ?, Marie Desplechin

DU MÊME AUTEUR

La belle Adèle

Commenter cet article