Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sacrées sorcières, Roald Dahl

Publié le par Arianne

sorcieres.jpg

 

« À huit ans, j’avais déjà rencontré deux fois des sorcières. La première fois, je m’en étais tiré sain et sauf. J’eus moins de chance la deuxième fois. Lorsque vous lirez ce qui m’arriva, vous pousserez, sans doute, des cris d’effroi. Mais il faut dire toute la vérité, même si elle est horrible. Enfin, je vis toujours, et je peux vous parler (même si je ne suis plus… ce que j’étais !), et cela, je le dois à ma merveilleuse grand-mère. »

 

Le héros de cette histoire a perdu ses parents et vit avec sa grand-mère. Il l’adore cette grand-mère qui sait raconter les histoires mieux que personne, cette drôle de vieille bonne femme à qui il manque un pouce et qui fume le cigare, même après avoir réchappé à une pneumonie. Originaire de Norvège, elle doit cependant partir vivre en Angleterre, car telle est la volonté des défunts parents. Grand-mère en connaît un rayon sur les sorcières et détaille à son petit-fils tous les indices pour les reconnaître. Car une sorcière est drôlement sournoise et qui ne sait pas qu’elle porte des gants, une perruque, qu’elle a des griffes à la place des ongles, pas d’orteils et la salive bleu myrtille, ne saurait la reconnaître. Car derrière n’importe quelle tête d’ange peut se trouver une horrible criminelle prête à exterminer le premier enfant croisé.

Sa rencontre avec le monde des sorcières va pour le moins changer la vie de notre jeune aventurier ! Si vous saviez…

Quelle drôlerie ! Nul besoin de faire l’éloge de Roald Dahl (ne résistez pas à aller faire un tour sur son site, il recèle plein de trésors !) qui nous a déjà régalés avec Charlie et la chocolaterie et la fabuleuse Matilda. Sacrées sorcières est tout aussi jouissif. Un vrai roman d’aventures, saupoudré d’une pincée de tendresse, de trois bons kilos de rigolade et d’une larme de « remettez-moi la même chose s’il vous plaît ! ». Les enfants à partir de 10 ans se régaleront… et les 10 ans et + + + aussi !

 

« Une pensée encore plus horrible me traversa. Grand-mère m’avait raconté que grâce à leurs grandes narines, elles arrivaient à sentir un enfant au bout d’une rue, en pleine nuit. Jusqu’à présent, Grand-mère avait toujours dit vrai. Donc, l’une des sorcières du dernier rang allait me sentir, d’un moment à l’autre. Toute la salle hurlerait : « Caca de chien ! » Et je serai fait comme un rat.

Je m’agenouillai par terre, osant à peine respirer.

Puis, soudain, je me souvins d’un détail très important qu’avait précisé Grand-mère : “Plus tu es sale, moins une sorcière te sent.”

À quand remontait mon dernier bain ? »

sorcieresbis.jpg

Commenter cet article

Luna 03/04/2011 11:59


J'aime, j'aime, j'aime !

C'est frais et sans prises de tête : un vrai régal !

Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur "sacrées sorcières" sur mon blog...


Joli article, je reviendrais ;)

Bonne continuation !!


Arianne 05/04/2011 11:15



Merci Luna ! J'aodre tout l'univers de Roald Dahl. Je relis en anglais Matilda qui est aussi un petit bijou.


Donne-moi l'adresse de ton blog !!


A bientôt