Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Putain d'usine, Jean-Pierre Levaray et Efix

Publié le par Arianne

couv_putain.jpg

 

Descente dans le monde ouvrier, cette putain d’usine est celle où bosse Jean-Pierre depuis 30 ans. Il nous fait découvrir la vie qui s’y déroule entre horaires exténuants, manipulation de machines dangereuses, sécurité aléatoire, bas salaires et absence totale de reconnaissance des gens et de leur travail. Beaucoup de morts parsèment ses pages. Mort au travail, tragique et banale, invisible. La mort, et toute la misère de ces hommes qui sont prisonniers de leurs bourreaux : tous veulent quitter l’usine mais hors d’elle, comment survivre ? Ils défendent alors bec et ongle leur emploi quand il est menacé, se serrent les coudes et trouvent chaque jour la force de survivre jusqu’au soir. Parfois grâce à l’alcool, qui ne fait que brouiller la noirceur de la journée et les précipiter dans la tombe.

Page_putaindusine.jpg

Parfois grâce aux moments conviviaux partagés, à la femme qui attend à la maison ou à l’espoir d’un futur meilleur.

Jean-Pierre Levaray n’a pas quitté l’usine mais témoigne dans cette BD, dans un livre et un film éponymes, ce qu’il a vécu. Il y a des anecdotes incroyables comme ce type plein de rage qui emprunte un tracteur monstrueux et s’élance dans les petites rues trop étroites de la ville pour se venger de son patron malhonnête et qui ruine tout sur son passage.

Le dessin de Efix est absolument extraordinaire. Les planches en noir et blanc sont extrêmement travaillées, les personnages sont très expressifs. Il joue du contraste merveilleusement, inverse parfois le noir et le blanc pour créer des cases à contre-emploi, déconstruit les planches, travaille son trait : un vrai travail d’orfèvre !

Planche_PUTAIN-D-USINE.jpg

Page_putaindusine2.jpg

 

Commenter cet article