Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Minik, Hippolyte, Marazano

Publié le par Arianne

minik_couv.jpg

« Pensez-vous que vous parviendrez à en faire des civilisés ? Après tout, si ça n’a pas marché avec les Indiens, il n’y a pas de raisons que ça marche avec des Eskimos, n’est-ce pas ? »

L’expédition Robert E. Peary, en 1897, ramène une famille d’Inuits du pôle nord, Qisuk, Minik et Aviak. Rapatriés à New York, traités et exposés comme des sauvages, privés de leur environnement, de leur famille, de leur nourriture habituelle, ils sont pris en charge par l’équipe du muséum d’histoire naturelle et tentent de décrypter les étranges coutumes de ce pays lointain.

Pas du tout adaptés à ce nouvel environnement, Qisuk et Aviak, le père et la fille, attrapent la grippe et en succombent, laissant seul au monde le jeune Minik.

minik.jpg

Mr Wallace, l’administrateur du muséum, un homme bon ému par le sort tragique des Esquimaux, va alors prendre en charge le jeune garçon. Il a lui-même un fils du même âge et pense que le petit va pouvoir s’adapter grâce à un peu plus de stabilité et un semblant de famille. Mais la peine de Minik est immense, son déracinement inhumain, il se sent perdu dans ce monde qui n’est pas le sien, dans cette ville où il n’a aucun repère.

L’histoire tragique et banale de la désappropriation de l’homme par l’homme.

minik-kenn-harper.jpg

De belles aquarelles, tout en tons pastels, en font un album très doux malgré la violence du propos. Les bleus froids du pôle contrastent avec les couleurs chaudes de la ville, même si celle-ci n’est pas synonyme de bonheur et de chaleur. Bien au contraire, c’est au cœur de cet univers ocre que Minik va se sentir seul au monde, le cœur glacé à l’intérieur.

Cette histoire vraie, touchante, a inspiré nombre d’artistes (voir Dans le labyrinthe).

 marazano_richard.jpg franck-Meynet-alias-Hippolyte.jpg

Richard Marazano et Hippolyte

« Qisuk… Aujourd’hui, Minik doit te dire quelque chose… Piuli est revenu mais il n’a pas tenu sa promesse. […] À cause de Piuli, Qisuk aussi a été malade et Piuli n’a rien fait pour l’aider. Piuli est un homme mauvais qui ne respecte rien… ce qu’il veut, il le prend et pour lui, même les êtres humains sont des choses…

Mais Minik se souvient de ce que Qisuk lui a appris… Minik se souvient du voyage dans la grande barque de Piuli… Minik se souvient de la maladie… et de la promesse qu’il a faite à Qisuk. Demain, Minik ira trouver Piuli… et il lui demandera de payer pour tout le mal qu’il a fait. »

minik1.jpg

minik2.jpg

minik3.jpg

minik4.jpg

Dans le labyrinthe

Vidéo de l'entretien avec le dessinateur

La BD Groenland Manhattan de Chloé Cruchaudet

groenland-manhattan.jpg

Le livre L'Esquimau déraciné de Kenn Harper

ken-harper.jpg

Le documentaire Qui se souvient de Minik ? de Delphine Deloget

De fil en aiguille

Le chant du pluvier  Voyage-aux-iles-de-la-Desolation couv  mary kingsley couv

De Richard Marazano (scénariste et/ou dessinateur)

chaabi 2  dusk couv  syndrome abel

 

 


Commenter cet article