Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les séparées, Kéthévane Davrichewy

Publié le par Arianne

les-separees_couv.jpg

Il y a Alice et Cécile et leur amitié inaltérable.

Il y a Philippe, le frère de Cécile. Un frère qu’elle aime trop, sans doute, et qu’Alice chérit tout autant, sans les liens du sang.

Des mariages (Cécile et Eric, Alice et David), des enfants, des séparations et le temps qui fait son œuvre, implacable.

Il y a des non dits, des souffrances, des tromperies.

Comment cette amitié a-t-elle pu s’étioler ? Que s’est-il passé capable de venir à bout de ce que des années de confiance et d’admiration mutuelles avaient construit, façonné, soudé ?

confidence.jpg

C’est l’histoire d’une amitié, l’histoire de nos vies, de nos rapports complexes à ceux qui nous sont chers. Ou comment concilier l’attachement au passé, aux événements qui nous ont construits, façonnés, aux gens qui ont partagé les moments-clés de nos vies, qu’on a tant aimés, et le présent, le poids des contraintes, du temps qui passe, des sentiments qui s’étiolent et des rapports qui ne nourrissent plus. C’est l’histoire d’une faille.

L’écriture de Kéthévane Davrichewy est simple et délicate. Avec beaucoup de sensibilité, elle explore les sentiments contradictoires qui agitent l’âme humaine. Chaque très court chapitre passe du passé au présent, du point de vue de Cécile à celui d’Alice. Les faits et les temps s’entrecroisent tissant l’envers d’une relation profonde et complexe.

 kethevane davrichewy

Kéthévane Davrichewy

« Le plus souvent, elle s’efforçait de ne pas penser à Cécile. Ou, au contraire, elle s’y obligeait, car l’oubli était indigne. Peut-être était-il tout simplement impossible. Leurs vies avaient été trop intimement liées pour que son inconscient la libère. En serait-il de même pour David ? Leur mariage s’était transformé avec les années. Leur union incarnait un lien de sang et de chair indissociable de la femme qu’elle était devenue. Elle ne savait plus si elle avait choisi ce lien et ignorait comment s’en détacher. Elle ne pouvait songer à son amitié avec Cécile sans se souvenir de l’image forte qu’elles avaient échafaudée et nourrie de tout leur être pendant des années. »

Du même auteur

la mer noire couv

 

Dans le labyrinthe

À écouter : la chronique du livre sur RTL

À voir : le portrait de l'auteur sur le site de la Grande Librairie

 

De fil en aiguille

amitie etroite  entre dieu et moi  séparations

Commenter cet article