Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Aquanautes, Tome 1. Physilia, Parnotte et Mallié

Publié le par Arianne

aquanautes.gif

Petit détour par une BD que je me suis imposée pour ne pas mourir idiote (ou disons, pour élargir mon domaine de compétences en la matière). Les aquanautes me paraissaient en effet être une BD un peu culte, à avoir lu dans sa vie. Alors voilà, c’est chose faite, même si a priori rien ne m’attirait en elle.

Qu’en est-il ? J’avoue que l’intrigue m’a paru un peu absconde. De ce que j’en ai compris, on se retrouve dans un monde différent (sous l’eau ?) où géologues et militaires s’affrontent cordialement pour occuper et explorer le terrain. Les relations ne sont déjà pas des plus simples entre les deux groupes qui se détestent et poursuivent des objectifs foncièrement divergents mais quand un meurtre est commis, c’est la totale panique dans la station.

aquanautes 2

Il y a trois lieux bien différents qui se distinguent et qui donnent lieu à trois traitements graphiques bien particuliers : la station (style classique, histoire centrée sur la psychologie des personnages et les relations qu’ils entretiennent entre eux), le « hors-station » (où est-ce exactement ? ce nouveau monde sous l’eau ?) où les planches sont déstructurées, sur fond noir en jeux d’ombre et de lumière, très intenses. On est plus dans l’action, le suspens, l’aventure. Enfin, le « jardin artificiel », jardin recréé dans la station, lieu de ressourcement. Le caractère paisible et agréable est soutenu par des tons verts et jaunes et des motifs végétaux. Pourtant, c’est de là que la violence surgit : le meurtre inexpliqué d’un membre de l’équipe.

aquanautes 3

Pour tout dire, je ne suis pas certaine d’avoir bien compris tout ce qui se passe dans ce premier tome, qui s’arrête par ailleurs en nous laissant très clairement sur notre faim. Pensant évoluer dans un monde « science-fictif » où l’action serait primordiale, j’ai été très étonnée de l’aspect psychologique qui y est développé. En effet, un des membres de l’équipe soutient avoir assisté à la mort d’une personne qui est en réalité bien vivante. Suivi par un psy, celui-ci relie ce trouble au décès récent de son père. Par ailleurs, il vit une relation amoureuse depuis peu avec un membre de son équipe.

Un sentiment mitigé sur ce premier tome mais toutefois agréablement surprise par cette découverte. Peut-être même que j’irai fouiner du côté du tome 2 qui, avec un peu de chance, éclairera toutes mes incompréhensions…

Aquanautes tome 2  Aquanautes tome 4

Aquanautes tome 5

Commenter cet article