Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le convoi de l'eau, Akira Yoshimura

Publié le par Arianne

Convoi-de-l-eau.jpg

Un roman étrange, humide comme l’eau que les hommes sont partis chercher. Une ambiance très particulière se dégage de cette lecture, à la fois belle et tragique.

Une équipe est engagée pour la construction d’un barrage dans la montagne, au pied d’un hameau isolé. Là vivent des habitants, oubliés de tous et guère enclins à cette nouvelle cohabitation. Un lien étrange se tisse entre les ouvriers, à la fois intrigués par les villageois et méfiants de leurs mœurs étranges qu’ils ne comprennent pas. Un bras de fer s’engage entre la destruction de la montagne, d’un côté, et la reconstruction des habitations qui en pâtissent, de l’autre. Le combat est inégal et perdu d’avance pour les villageois mais leur curieux comportement ne cesse de questionner les ouvriers.


village japonais

Un homme parmi l’équipe n’est pas comme eux. Venu là pour purger sa peine, pas celle qu’il doit à la société – qu’il a déjà purgée derrière les barreaux – mais celle qu’il s’inflige à lui-même. Venu pour expurger une faute, pour tenter d’oublier, de se faire oublier ou bien de pardonner, ses intentions ne sont pas claires. Semblable à cette montagne mystérieuse qui recouvre tout ce qui l’entoure d’un nuage de brume et rend indiscernable le paysage, l’homme évolue comme un fantôme avec ses bouts de passé enfermés dans sa boîte, qui cliquètent pour lui rappeler que tout cela n’était pas un rêve.

Un petit roman comme un conte, nimbé de mystère et de poésie, d’étrangeté et de joliesse.

Une très belle découverte.

Yugen_brume_sur_la_montagne.jpg

Kaii Higashiyama

 

« Les sujets de conversation concernant ce hameau avaient manifestement stimulé l’intérêt populaire. Parce qu’un village supposé exister secrètement au fin fond des montagnes sans aucune relation avec la population locale dépassait l’entendement et ne pouvait être accepté que sous forme de légende. D’ailleurs, il semble que les spécialistes d’histoire régionale, ayant collecté et trié ce qui était de l’ordre du folklore et des anciens écrits, en avaient déduits que les habitants de ce hameau étaient sans doute des descendants de bannis.

Mais quelques années plus tard, c’est dans un tout autre domaine, excluant tout intérêt folklorique, que l’on s’était intéressé soudain à cette vallée qui abritait le hameau… »

De fil en aiguille

 

bord de mer parfum de glace  terre affranchis

Commenter cet article