Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La traversée du Louvre, David Prudhomme

Publié le par Arianne

traversee-du-louvre_couv.jpg

Un album vraiment original pour une découverte décalée du musée du Louvre.

Une galerie de portraits et de dessins aussi surprenants que fascinants. Le scénario est minimaliste (David recherche Jeanne dans le musée du Louvre et parcourt toutes les salles sans la trouver), le texte réduit au minimum, le dessin juste esquissé, parfois brouillon, et pourtant, l’histoire se déroule sous nos yeux. Notre histoire. Celle de la diversité des individus. Plus que les œuvres, cette traversée du Louvre met en scène les visiteurs avec tout le panel d’attitudes possibles, de positions, contorsions et autres manies. Des clins d’œil malicieux, des rapprochements étonnants, des contrastes intéressants : tout est observé avec finesse et intelligemment rendu.

D’abord franchement peu emballée par les dessins, je me suis complètement laissé prendre au jeu. Car il y a bien jeu dans ce puzzle où les tableaux répondent aux regards, et inversement. Où le spectacle a lieu dans la salle, sous le regard médusé de La Joconde, par exemple, qui voit passer plusieurs milliers de personnes chaque jour ! Car en effet, qui s’est déjà demandé ce qu’elle voyait, elle ?

louvre3

Avec un trait d’une simplicité apparente, il esquisse non seulement les plus grandes œuvres du musée – au propre comme au figuré : une annexe nous apprend que le plus grand tableau, Les Noces de Cana de Véronèse, ne fait pas moins de 70 m2 ! – mais il croque aussi avec une acuité impressionnante (et beaucoup d’humour !) toutes les attitudes possible face à l’art, au beau, au grand, avec tout ce qui peut nous passer par la tête, de l’admiration à l’ennui le plus total, de la grâce au dégoût, de la curiosité à l’incompréhension, avec toujours ce besoin de figer pour garder (l’omniprésence du téléphone-appareil photo...).

louvre1.jpg

David Prudhomme fait du Louvre une BD géante avec la multitude de tableaux comme autant de petites cases à regarder et, avec malice, poursuit le parallèle hors les murs quand les wagons du métro se transforment en tableaux contemporains. Finalement, du tableau, de la BD ou de la rue, ce qu’il donne à voir, ne serait-ce pas simplement le regard, ce qui donne le sens – et l’émotion – à la chose regardée ?

Un vrai plaisir inattendu.

david-prudhomme.jpg

David Prudhomme

louvre2

Dans le labyrinthe

Une exposition gratuite des planches de l'album sous la pyramide du Louvre jusqu'au 24/09/12.

Interview de l'auteur sur France Inter.

Le blog de David Prudhomme.

Commenter cet article