Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La méthode Schopenhauer, Irvin Yalom

Publié le par Arianne

Yalom-.gif

 

Lors d’un contrôle médical de routine, Julius apprend qu’un mélanome met sa vie en danger. Psychiatre de métier, il maîtrise parfaitement la théorie et a pour habitude d’aider et d’accompagner les gens dans toutes leurs angoisses, et notamment celle de mourir. Mais confronté à sa propre finitude, quel secours va-t-il trouver ? Cette nouvelle chamboule sa vie et le mène à faire le point sur ce qu’il a accompli. En fouillant dans ses dossiers, il retrouve la trace d’un ancien patient qu’il n’a pas réussi à aider. « Schizoïde, obsédé sexuel, compulsif, très distant, […] absolument aucun humour », Philipp Slate est l’échec de sa vie. Pour une raison qu’il ne s’explique pas vraiment, il reprend contact avec lui. À son grand étonnement, celui-ci est justement sur le point de devenir psychothérapeute. S’il y a bien une personne sur terre non habilitée à faire ce métier, Philipp arrive en tête. Si celui-ci est toujours aussi renfermé et absent à l’autre, il semble toutefois avoir réglé son problème d’addiction au sexe, grâce à… Schopenhauer.


Schopenhauer

Philipp a besoin d’un tuteur pour devenir psy et Julius a besoin d’aide pour affronter la mort qui l’attend. Les deux hommes vont alors passer un marché : Julius accepte d’être le tuteur de Philipp si celui-ci intègre la thérapie de groupe que Julius anime. Et quel groupe ! Les réunions hebdomadaires vont bouleverser la vie de chacun des participants et révéler les personnalités.


bouddhisme-zen-331

Les séances de groupes sont entrecoupées de scènes de la vie de Schopenhauer et nous éclairent sur ce philosophe aussi génial que misanthrope.

Irvin Yalom réussit à mélanger les genres tout en captivant son lecteur. Les séances de la thérapie abordent les névroses et les préoccupations de tout homme vivant en société : l’amour, le regard de l’autre, le couple et ses difficultés, les addictions, les complexes, la manière de communiquer avec autrui, les désirs et les blessures. Chacun des personnages apporte son lot de passé compliqué, d’angoisses, de mal-être et de secrets à avouer. Ensemble, ils vont bâtir l’édifice du mieux-être et de la libération.


envol oiseau

La présence mystérieuse et gênante de Philipp va orienter d’une manière tout à fait différente la synergie du groupe.

Entre roman, biographie, thérapie de groupe et développement personnel, l’équilibre se fait et prend sens. Tout aussi passionnante est la découverte de la philosophie de Schopenhauer qui aborde les thèmes essentiels de la vie. Très documenté, ces pages n’en sont pour autant pas rébarbatives. La présentation de ses théories est progressive, simple et intelligente. Un gros bouquin qui se lit tout seul (peut-être un tout petit long sur la fin et parsemé de bons sentiments à la ricaine), divertissant et instructif.


irvin yalom

Irvin Yalom

 

« Le groupe exigeait de lui plus d’énergie qu’aucune autre de ses activités quotidiennes et Julius avait vraiment tout fait pour qu’il tienne debout. Tel un providentiel bateau de sauvetage, il avait transporté une horde d’êtres tourmentés vers des rivages plus sûrs et plus heureux. Combien ? Etant donné que le voyage durait en moyenne deux ou trois ans, Julius dénombrait au moins une centaine de passagers. De temps à autre, des souvenirs d’anciens patients venaient le caresser, des fragments d’un échange, l’image brumeuse de tel visage ou de tel incident. C’était triste à dire, mais ces miettes de souvenirs étaient tout ce qu’il restait d’épisodes débordants de vie, de sens et d’émotion. »

Commenter cet article