Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hunger games, Suzanne Collins

Publié le par Arianne

 

hunger-games_couv.gif

Ca y est, me voilà passée du côté de ceux qui ont fait l’expérience des « hunger games ». Et force m’est d’avouer qu’ayant largement dépassée l’âge requis de la collection (ados à partir de 12 ans), j’ai quand même difficilement pu me concentrer sur autre chose avant d’avoir fini de dévorer le 1er tome.

Dans un avenir sombre et désespéré, ce qui correspondait aux États-Unis est divisé en douze « districts », le dernier concentrant le rebut de la population. Les gens vivent dans une misère crasse, meurent chaque jour au travail pour nourrir leurs familles et vivent dans la crainte et l’effroi, tenus par un gouvernement tyrannique et dictatorial.

revolte.jpg

Pour empêcher de nouvelles révoltes – comme il y a eu par le passé – et maintenir le peuple dans l’ordre et la soumission, le gouvernement organise chaque année les hunger games : deux enfants de chaque district sont tirés au sort et jetés dans une « arène », immense terrain de jeu qui évolue chaque année selon le bon vouloir et le sadisme des organisateurs. La règle du « jeu » : s’entretuer pour survivre, il ne peut y avoir qu’un seul vainqueur.

Quand Prim est tirée au sort, sa grande sœur se porte volontaire pour la remplacer dans l’arène. Cet acte de bravoure n’est que le premier d’une longue série ! Son compagnon d’infortune est Peeta, un jeune garçon envers qui Katniss se sent redevable. Mais point de pitié dans l’arène, il va falloir se battre et mettre ses états d’âme de côté.

katniss.jpg

Le ressort premier est bien sûr le suspense : l’action ne faiblit pas, les rebondissements tiennent en éveil et l’on suit fébrilement les aventures de ces jeunes, devenus des monstres sans pitié pour rappeler à la population que la liberté n’existe pas, que le gouvernement tient chacun sous sa coupe.

Sorte de jeux du cirque modernes et cruels au cours desquels une histoire d'amour aussi touchante qu'impossible va s'immiscer. Mais ces sentiments-là sont-ils réels ou font-ils partie du jeu, comme le reste ? Car dans l’arène, rien n’est moins sûr et personne à qui faire confiance.

saggitaire.jpg

"je m'appelle Katniss, le nom indien du Sagittaire"

Une intrigue bien ficelée, un suspense intense, des personnages attachants et au-delà de l’aventure, une réflexion sur les dangers du totalitarisme. Une lecture qui a résonné aux sons des révoltes arabes et a fait sens en plein cœur de la tourmente : ces régimes là sont vivants et réels, et les horreurs vécues et subies aux quatre coins du monde posent l’importante question de la nécessaire révolte. Quel prix pour désobéir au régime : la mort ou la liberté ?

Vaste question…

 suzanne-collins.jpg

Suzanne Collins

« Un jour, alors que je guettais le passage du gibier, cachée dans un arbre, je me suis assoupie et j’ai fait une chute de trois mètres avant d’atterrir sur le dos. C’était comme si l’impact avait chassé tout l’air de mes poumons. Je suis restée allongée là, m’efforçant d’inhaler, d’exhaler, de faire quelque chose.

Voilà ce que je ressens en ce moment. Je tâche de me souvenir de respirer, incapable de parler, totalement abasourdie, tandis que le nom résonne dans mon crâne. Quelqu’un me serre le bras, un garçon de la Veine, comme si j’avais commencé à défaillir et qu’il m’avait retenue.

Il doit s’agir d’une erreur. Ce n’est pas possible. Le papier de Prim était enfoui parmi des milliers d’autres ! Le risque qu’elle soit désignée était si mince que je n’étais même pas inquiète pour elle. J’ai pourtant fait ce qu’il fallait. J’ai pris les tesserae, refusé qu’elle le fasse. Un seul papier. Un seul parmi des milliers. Le sort lui était on ne peut plus favorable. Et ça n’a fait aucune différence.

Quelque part, très loin, j’entends la foule gronder, comme elle le fait toujours quand un enfant de douze ans est choisi, parce que tout le monde trouve ça injuste. Et puis je la vois, blanche comme un linge, les poings crispés, qui s’avance avec raideur vers l’estrade, me dépasse, et je vois le dos de son chemisier qui pend par-dessus sa jupe. C’est ce petit détail, ce coin de tissu formant une queue de canard, qui me ramène à la réalité.

- Prim !

Je crie d’une voix étranglée, tandis que mes muscles se remettent à fonctionner.

- Prim !

Je n’ai pas besoin de me frayer un chemin à travers la foule. Les autres enfants s’écartent immédiatement, m’ouvrant un passage jusqu’à l’estrade. Je rattrape Prim alors qu’elle s’apprête à gravir les marches. D’un geste du bras, je la repousse derrière moi.

- Je suis volontaire ! m’écrié-je. Je me porte volontaire comme tribut ! »

 prim-rosee.jpg

"Le visage de Prim est frais comme la rosée, aussi adorable que la primevère qui lui donne son nom"

« Le choc de l’annonce s’affiche sur son visage, on voit qu’il lutte pour demeurer impassible, mais ses yeux bleus trahissent la même frayeur que celle que j’ai vue si souvent chez le gibier. Pourtant, il grimpe sur l’estrade d’un pas ferme et prend sa place.

[…]

Aujourd’hui encore, je ne peux m’empêcher de faire le lien entre ce garçon, Peeta Mellark, le pain qui m’a redonné espoir, et le pissenlit qui m’a rappelé que je n’étais pas condamnée. Plus d’une fois, dans le couloir de l’école, je l’ai surpris qui regardait dans ma direction avant de se détourner aussitôt. J’ai la sensation d’avoir une dette envers lui, ce que je déteste. Peut-être que si j’avais pu le remercier, je me sentirais moins mal aujourd’hui. J’ai voulu le faire parfois, sans jamais trouver le bon moment. Ce moment ne se présentera plus désormais. Parce qu’on va nous lâcher dans une arène afin que nous nous y affrontions jusqu’à la mort. Je vois mal comment glisser un « merci », là-dedans. Ca n’aura pas l’air sincère si je m’efforce en même temps de lui trancher la gorge. »

pissenlit.jpg

Dans le labyrinthe

Le site officiel de la série

La bande annonce du film à paraître (21/03/12)

film-affiche.jpg

De fil en aiguille

combat d'hiver  2065-t1 meto

 

Commenter cet article

Apolline Fort 04/03/2012 20:18

Ouah c'est trop bien ! Rien à dire sur ce superbe résumé ! On attend avec impatience le film le 21 mars même si on sait que ce sera décevant ... lol
Et surtout j'attend la critique du 2e livre puis du 3e !!!
En tout cas très bon paragraphe que j'attendais depuis un moment !
Je rajouterais juste un truc : c'est un livre qui plait à toutes sortes de personnes, qui ont tous des gouts différents donc essayez vous verrez !!
C'est mieux comme commentaire ? ;p

Arianne 04/03/2012 20:28



Ah ben voilà ! 



Apolline Fort 02/03/2012 12:59

Hé hé !!!!! :D C'est troooooop bien !!

Arianne 02/03/2012 19:22