Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dolor, Philippe Paringaux et Catel

Publié le par Arianne

dolor.jpg

 

 A la mort de son père, Dolor part sur les traces d'un homme qu'elle a peu connu, beaucoup attendu puis finalement tenté d’oublier. Parti en les laissant seules sa mère et elle, elle n'a nourri pour lui que des interrogations et du ressentiment. Elle aimerait bien jeter ces quelques souvenirs mais la photo de cette femme, Mireille Balin, la pousse à partir sur la côte pour lever enfin le mystère. Il faut dire que son métier de journaliste la pousse à enquêter. D’un tempérament volontaire, fougueux, voire sulfureux – très belle, elle plait beaucoup et se laisse séduire sans s’attacher – elle avance avec détermination et sans concession.

dolor_image1.jpg

L’intrigue est drôlement bien menée et nous amène à la découverte de Mireille Balin, personnage historique autant qu’oublié à qui Philippe Paringaux redonne grâce. Une des plus belles actrices des années 30, elle finira ses jours dans la misère et l’indifférence générale. Nous découvrons avec Dolor le lien qui l’unit à son père, cette blessure jamais refermée pour l’un comme pour l’autre. Le poids de l’histoire et la recherche de la rédemption, les blessures familiales et la recherche de la vérité parcourent cette BD enlevée par le trait tout aussi sensuel et énergique de Catel que j’avais découvert dans le très réussi Kiki de Montparnasse.

balin-1.jpg  balin-2.jpg

Mireille Balin

 

dolor-planche-1.png

dolor-planche-2.jpg


 

Par un hasard total, je découvre en même temps Lucie, petite BD sympa de Véronique Grisseaux, illustrée par… Catel !  


lucie-t2.jpg

Lucie est mariée, un enfant et un amant (le beau Yann, musicien). Dans ce deuxième tome (le 1er étant manquant à la bibliothèque !) on découvre Lucie au Maroc, en pleine prise de conscience et ouverture de l’âme. Quoi ? elle ne sait pas trop, mais elle sent que ce voyage l’a changée, qu’elle a compris le sens de la vie. Gonflée à bloc, elle retombe pourtant dès son retour dans la spirale infernale « boulot, mari, amant » sans s’en sortir. Crise de nerfs, craquage avec les copines, prises de décisions entre regrets et incertitudes : les vicissitudes parfois drôles parfois tragiques d’une mère de famille.

Un bon moment.

 

Pour en savoir plus sur cette série, un bon artice ici !


lucie planche1

lucie-planche2.jpg

Commenter cet article