Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques de Jérusalem, Guy Delisle

Publié le par Arianne

chroniques-de-jerusalem_couv.jpg

Une année à Jérusalem, alors que sa femme travaille pour MSF (Médecins sans frontières) à Gaza, permet à Guy Delisle de tisser un patchwork de ses découvertes et impressions tout à la fois étonnant et étonné, drôle, tendre, consterné, sceptique, contemplatif, énervé, touristique… de cette ville multiple.

Père au foyer, installé à Jérusalem-Est (c’est-à-dire le quartier arabe), il découvre avec un regard neuf, et presque neutre, la ville, les colonies, les check-points et les monstrueux embouteillages, les multiples communautés qui cohabitent tant bien que mal, il observe les coutumes et les spécificités de chacune et visite ce que les siècles et les religions ont érigé sur cette terre à l’histoire si dense.

Il rencontre surtout des expatriés, dégote des petits cafés cachés dans des endroits idylliques, emmène les enfants à la plage, visite beaucoup, croque et se fait souvent rembarrer (interdiction de dessiner, vraiment ? !).

jerusalem3.jpg

Il présente aussi son travail à la fac, rencontre des étudiants en histoire de l’art et se rend compte que les murs érigés partout ici sont autant de fossés culturels.

mur-photo.jpg  mur-croquis.jpg

Sans jamais prendre parti ouvertement et de manière assez pédagogue, il observe et dessine les frontières, les archipels de terres disséminées, les détours innombrables pour se rendre d'un endroit à un autre, les violences, les injustices.

Carte postale d’un lieu à un instant T, le monde tel qu’il est et tel qu’il va, entre relative sérénité individuelle et chaos collectif.

jerusalem2


jerusalem1

 

Le fil du labyrinthe :

Une interview très complète de l'auteur.

« À la base, c’est vraiment le regard de quelqu’un qui s’assoit dans son coin, qui fait son croquis, qui observe ce qui se passe. Je ne suis pas celui qui dépasse les limites. Si on me dit que c’est dangereux par là, je n’y vais pas. »

 Le blog de Guy Delisle pendant son séjour en Israël, avant la réalisation de la BD.

Une critique très complète sur Rue 89 avec plusieurs vidéos, entre autres.

ANGOULEME 2012


Commenter cet article